Les outils indispensables à tout utilisateur de Plex Media Server

Introduction

Si vous êtes de ceux qui se sont laissés séduire par l’application Plex Media Server pour gérer et visualiser l’ensemble de vos contenus multimédias (films, séries TV, photos, etc…) alors vous avez certainement fait le bon choix tant cette application peut répondre parfaitement à nos attentes du quotidien en matière de multimédia.

Mais, bien qu’elle soit pourtant relativement complète en termes de fonctionnalités, cette application est toujours en développement et il se peut alors que Plex ne réponde pas entièrement à vos besoins. Ainsi, certaines fonctionnalités qui vous sont pourtant indispensables n’existent peut-être pas au sein de Plex et/ou n’ont pas encore été développées par ses créateurs.

C’est alors là que j’interviens avec cette liste d’outils supplémentaires à destination de Plex Media Server et que j’utilise, pour certains, au quotidien ou que j’ai seulement découvert au fur et à mesure de mes pérégrinations sur le Web. Cette liste est d’ailleurs amenée à évoluer selon mes nouvelles découvertes, n’hésitez donc pas à la consulter régulièrement, cela vous amènera peut-être à découvrir un outil dont vous ignoriez l’existence mais qui pourrait éventuellement répondre à un ou plusieurs de vos besoins.

HelloHue

HelloHueOn commence cette liste avec une application du nom d’HelloHue qui n’est ni plus, ni moins, qu’une extension directement installable dans Plex Media Server. Sous ce doux nom se cache alors une pépite qui va vous permettre de gérer vos éclairages connectés Philips HUE en fonction de l’état de lecture de vos clients/lecteurs Plex (l’application utilise alors le nom donné à chacun de vos lecteurs afin de les différencier et de les utiliser indépendamment les uns des autres, utile par exemple pour ne pas se retrouver dans le noir dans le salon si Madame décide de regarder un film dans la chambre, HelloHue n’éteignant alors que les lumières associées aux états de lecture du lecteur Plex situé dans la chambre et non pas les lumières du salon).

Ainsi, en installant cette extension, vous pourrez par exemple tamiser doucement l’éclairage jusqu’à son extinction lorsque vous démarrez la lecture d’un contenu. Toujours pour l’exemple, vous pourrez aussi configurer l’extension pour qu’elle allume seulement quelques ampoules en bleu à seulement 30% de la luminosité lorsque vous mettez un contenu en pause, vous permettant alors de vous faufiler jusqu’au frigo pour aller chercher de quoi manger sans vous retrouver totalement dans le noir.

Et, comme le développeur de ce plugin est à l’écoute des demandes des utilisateurs, il y a aussi inclus la possibilité d’enregistrer plusieurs présélections de couleurs, de déclencher des actions à l’allumage ou à l’extinction d’un lecteur/client Plex, ou bien, de ne permettre l’allumage ou l’extinction des éclairages que si le contenu que vous regardez/écoutez a une durée supérieure à un seuil que vous avez choisi (5 minutes par exemple), une fonction bien utile lorsque vous utilisez Plex pour écouter de la musique ou quand vous regardez une bande-annonce par exemple.

Pour ma part, j’ai configuré HelloHue de la manière suivante (n’hésitez d’ailleurs pas à me faire part de la façon dont vous l’utilisez, les usages de certains pouvant facilement devenir ceux des autres, tout le monde n’ayant pas forcément les mêmes idées) :

  • HelloHue éteint l’ensemble des éclairages de l’étage où se situe mon salon en les tamisant doucement (20 secondes) jusqu’à l’extinction totale lors du lancement de la lecture d’un contenu de plus 5 minutes (une chanson ou une bande-annonce possédant, dans la majorité des cas, une durée inférieure à 5 minutes) et ce, uniquement si il fait nuit (en fonction de votre emplacement géographique renseigné dans les paramètres de l’extension).
  • HelloHue rallume tous les éclairages du salon et de la salle à manger à 30% de leur luminosité lorsque la lecture est mise en pause (utile pour aller jusqu’au frigo chercher une glace sans se prendre les pieds dans le tapis parce que plongé dans le noir total) et ce, uniquement si il fait nuit.
  • HelloHue rallume progressivement (20 secondes) les éclairages indirects du salon à 100% de leur luminosité lorsque la lecture est stoppée (fini les éblouissements brusques quand vous rallumez la lumière après avoir été plongé dans la pénombre pendant plus de deux heures de visionnage d’un film) et ce, uniquement si il fait nuit.

Vous l’aurez donc compris, si vous possédez des produits Philips HUE, ainsi qu’un serveur multimédia Plex, c’est le plug-in à posséder AB-SO-LU-MENT. Bien évidemment, si vous possédez une box domotique en charge de la gestion de vos éclairages, vous n’en aurez peut-être pas le besoin. Mais, pour l’avoir testé en long et en large, cette application ne m’a jamais fait défaut alors que ma box domotique, oui. Sans compter que le temps de réaction est bien plus rapide avec l’extension qu’avec ma box domotique (le fait que ce soit un plugin à installer directement dans Plex Media Server ne doit pas y être étranger), je lui ai donc entièrement délégué la tâche de gérer mes éclairages lors de mes sessions Plex sans trop me poser de questions.

Enfin vous pourrez retrouver plus d’informations concernant l’extension HelloHue sur les forums officiels de la communauté Plex, ainsi que sur le GitHub dédié à l’application où vous y trouverez tout le nécessaire quant à son usage, son téléchargement et son installation (manuelle à l’heure où j’écris ces lignes puisque pas encore disponible dans le dépôt officiel des extensions Plex).

Sub-Zero – Subtitles done right

Sub-ZeroDans le petit monde des extensions dédiées à Plex Media Server, il en existe une autre tout autant indispensable qu’HelloHue et dont vous pourrez difficilement vous en passer une fois que vous y aurez goûté et, celle-ci se nomme « Sub-Zero – Subtitles done right » de son petit nom.

Ainsi, qui n’a jamais pesté devant un épisode de série TV ou un film qui ne possède tout simplement pas de sous-titres, dont le sous-titre est décalé et/ou le sous-titre n’est qu’une vulgaire version Google Translate ? Et bien, c’est à cette problématique que cette extension tente de répondre.

En effet, périodiquement, elle va aller vérifier si un sous-titre dans la langue que vous aurez définie est disponible sur une des 4 sources de sous-titres qu’elle intègre (Addic7ed, OpenSubtitles, Podnapisi et TVsubtitles) et, une fois qu’un sous-titre dans la langue voulue et correspondant à la version de votre fichier est trouvé, l’extension le télécharge pour vous.

Simple, n’est-ce pas ? Mais parce qu’il y a toujours un mais, encore faut-il que vos médias soient correctement nommés pour que l’extension puisse faire la correspondance entre vos fichiers et les sous-titres adéquats. C’est donc pour cela que je vous recommande fortement d’intégrer la qualité (SD-DVD, HDTV, WEB-DL, BLURAY, etc…), ainsi que la résolution (480p, 720p, 1080p, 4K UHD, etc…) dans les noms de vos fichiers pour faciliter la tâche de l’extension car, oui, bien qu’extrêmement utile, cette extension ne pourra pas faire de miracles si vos bibliothèques de fichiers sont un bordel sans nom, sans compter qu’il existe parfois plusieurs sous-titres adaptés selon la qualité et la résolution de vos fichiers… A contrario, si vous vous imposez une rigueur dans le nommage de vos fichiers (il existe aussi des outils pour automatiser cela), l’extension fera preuve d’une grande efficacité et rares seront les ratés nécessitant la recherche et le téléchargement manuel d’un sous-titre adapté. De plus, en favorisant l’utilisation prioritaire du site Addic7ed pour vos sous-titres (option disponible dans les paramètres de l’extension), vous vous assurez de la qualité des sous-titres qui seront téléchargés, ce site faisant partie des références dans son domaine.

Enfin, sachez également que le menu de l’extension vous permettra de forcer le rafraichissement et le téléchargement du sous-titre d’un élément en particulier, d’une saison entière d’une série TV ou encore d’une bibliothèque entière. Du fait de la présence de ce menu, cela signifie donc que les différents lecteurs/clients Plex auront alors accès à ces options de rafraichissement directement au sein de leurs interfaces respectives, ce qui vous évitera donc de vous connecter à votre serveur Plex pour effectuer ce genre de manipulations.

Sub-Zero2

Là encore, vous retrouverez toutes les informations nécessaires à l’usage, le téléchargement et l’installation de l’extension « Sub-Zero – Subtitles done right » dans le sujet dédié sur les forums officiels de la communauté Plex, ainsi que sur le GitHub dédié à l’extension. Sachez cependant que, depuis peu, l’extension est disponible dans le dépôt officiel des extensions Plex autorisant alors son téléchargement et son installation directement au sein de l’interface de votre serveur Plex (Chaînes –> Installer des chaînes).

PlexPy

Si vous êtes de ceux qui ont les ressources matérielles et la bande-passante nécessaires au partage de votre serveur avec votre famille ou vos amis, voilà une application qui pourrait vous intéresser. Nommée PlexPy, cette dernière, écrite en langage Python, va vous permettre de surveiller et suivre qui fait quoi sur votre serveur. Vous aurez alors accès à tout un tas de statistiques utiles dans le cadre de la gestion quotidienne de ce dernier. Ainsi, avant de supprimer un contenu, vous pourrez par exemple vous assurer qu’un maximum de personnes présentes sur votre serveur ont pu le visionner. Du coup, cela vous sauvera peut-être d’un appel téléphonique de tatie Micheline, furieuse de ne pas avoir eu le temps de visionner les photos du petit dernier par exemple.

PlexPy va alors vous permettre d’accéder à des graphiques et à des informations détaillées concernant les lecteurs utilisés pour lire les contenus, le nombre de visionnages journaliers, quels sont les contenus qui sont consultés le plus souvent, etc… Bref, une véritable mine d’or de renseignements.

PlexPy-Graphs

PlexPy-Homepage

Cerise sur le gâteau, PlexPy gère aussi les notifications et c’est d’ailleurs là où réside sa principale force puisque cela va, par exemple, vous permettre de notifier un groupe privé Facebook dédié à votre serveur Plex quant aux ajouts de nouveaux contenus, tout en envoyant en parallèle une notification sur Twitter, par mail ou via PushOver. Les fournisseurs de notifications sont nombreux (Boxcar 2, Navigateur, Email, Facebook, Growl, Hipchat, IFTTT, Join, NotifyMyAndroid, Plex Home Theater, Prowl, Pushalot, Pushbullet, Pushover, Scripts, Slack, Telegram, Twitter, XBMC) et vous devriez donc facilement trouver votre bonheur quant à celles que vous souhaitez mettre en place, de préférence sans vous inonder de notifications vous-même ou votre famille.

Exemple d'une notification de visionnage d'un contenu envoyée sur un groupe privé Facebook.
Exemple d’une notification envoyée par PlexPy sur un groupe Facebook privé concernant le visionnage d’un épisode de série TV présent sur le serveur.

Si vous partagez votre serveur, l’intérêt de PlexPy est donc indéniable. A contrario, si vous êtes seul à l’utiliser, l’intérêt est très limité au niveau des statistiques mais l’est un peu plus concernant les notifications.

Comme d’habitude, vous trouverez plus d’informations concernant PlexPy dans le sujet dédié sur les forums officiels de la communauté Plex ou sur le GitHub dédié à l’application.

Organizr

À propos de Mobyo

J'ai toujours rêvé d'écrire de la poésie mais je n'aime pas cela. À défaut, je chasse le zombie scandinave au lance-pierre, ça me détend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *